Cherche lumière
désespérément

    Le Challenge à relever : au cœur d’une cour très enclavée, faire entrer la lumière au rdc d’une maison en triplex, boulevard Murat, Paris 16ème.


    A première vue, à part venir avec quelques bâtons de dynamite et faire sauter tous les immeubles alentours, c’était mission impossible.


    Les solutions déclinées par les architectes d’intérieur de l’agence : Un puits de lumière est créé au dessus de la cuisine, cette verrière de 3 mètres par 2 permet enfin d’apercevoir enfin le ciel bleu de Paris. Un mur porteur ouvert et une verrière amovible, dans un esprit atelier, permettent à l’espace de s’ouvrir et à cette nouvelle lumière de pénétrer jusqu’au salon. Des jeux de miroirs viennent compléter l’effet. Des couleurs acidulées réveillent et apportent la fraîcheur souhaitée. Les corniches du plafond sont remplacées par des corniches lumineuses, avec une température de couleur de lumière savamment dosée pour une impression de lumière du jour. Sur variateur, les lumières se réduisent pour retrouver une ambiance feutrée pour les soirées d’hiver devant la cheminée.


    Le rdc devient un étage de vie, et ses fonctionnalités de cuisine + salon + salle à manger y prennent enfin sens.


    Le Challenge à relever : au cœur d’une cour très enclavée, faire entrer la lumière au rdc d’une maison en triplex, boulevard Murat, Paris 16ème.


    A première vue, à part venir avec quelques bâtons de dynamite et faire sauter tous les immeubles alentours, c’était mission impossible.


    Les solutions déclinées par les architectes d’intérieur de l’agence : Un puits de lumière est créé au dessus de la cuisine, cette verrière de 3 mètres par 2 permet enfin d’apercevoir enfin le ciel bleu de Paris. Un mur porteur ouvert et une verrière amovible, dans un esprit atelier, permettent à l’espace de s’ouvrir et à cette nouvelle lumière de pénétrer jusqu’au salon. Des jeux de miroirs viennent compléter l’effet. Des couleurs acidulées réveillent et apportent la fraîcheur souhaitée. Les corniches du plafond sont remplacées par des corniches lumineuses, avec une température de couleur de lumière savamment dosée pour une impression de lumière du jour. Sur variateur, les lumières se réduisent pour retrouver une ambiance feutrée pour les soirées d’hiver devant la cheminée.


    Le rdc devient un étage de vie, et ses fonctionnalités de cuisine + salon + salle à manger y prennent enfin sens.